Biomimesis

Biomimétisme innovation méthodologie

Le biomimétisme a besoin de nous !

Le biomimétisme a besoin de nous !

Dans un article précédent, je posais une série de questions sur le biomimétisme : Comment en général, trouver les sources d’inspiration dans le vivant qui solutionnent un problème de départ sans faire appel à la chance ? Comment trouver l’espèce qui sera utile ? Car il existe surement plus d’une centaine de millions d’espèces sur terre ! Comment trouver la/les bonne(s) ? Quelle méthode de recherche de ces espèces ?

Janine Benyus et son équipe (d’autres chercheurs à travers le monde se sont également penchés sur la question) ont travaillé à l’élaboration d’une base de données, une bibliothèque numérique. Cette base, libre d’accès, prend le nom évocateur de AskNature (demande à la nature). La recherche au sein de cette base de données sur les espèces biologiques doit être efficace. Pour cela Il est nécessaire de disposer d’un système de classification pertinent. Les biologistes historiquement ont développé le système de classification des espèces : la taxonomie du monde du vivant qui ordonne par domaine, règne, embranchement, etc. les organismes biologiques. Mais cela n’est pas d’une grande utilité face à un problème technique de départ. Il manque le lien entre le problème et l’espèce qui a développé une stratégie dont on peut s’inspirer pour résoudre ce problème.

C’est pour cela que l’équipe de Janine Benyus a proposé une classification non plus en fonction des espèces biologiques mais en fonction des stratégies développées par les espèces. Le point d’entrée de recherche dans la base est donc une stratégie ou une fonction. Vous pouvez alors demander à la base comment la nature fait pour … et vous complétez avec la stratégie qui correspond à votre problème de départ. Concernant le problème des vaccins expliqué dans l’article précédent, vous pouvez poser la question comment la nature fait pour se protéger de facteurs extérieurs ou abiotiques? Il en résultera une liste d’espèce que vous pourrez étudier et dont vous pourrez vous inspirer. Et parmi celles-ci il y a la stratégie du tardigrade (voir article précédent).

Mais voila, bien que formidablement utile, cette base ne répertorie que 1675 stratégies d’espèces à l’heure où j’écris cet article. C’est beaucoup et c’est bien peu en comparaison des millions d’espèces existantes. Et c’est la où Janine Benyus et ses acolytes font appel à nous tous pour répertorier les stratégies d’espèces. Ils ont mis en ligne un site web et développé une application qui permet de rentrer nos observations.

Le Biomimicry Institute et AskNature vous invitent à partager des photos et à les étiqueter par fonction. La plateforme internet se trouve ici sur iNaturaliste qui est une plateforme où vous pouvez enregistrer ce que vous voyez dans la nature, rencontrer d’autres amoureux de la nature, et en apprendre davantage sur le monde du vivant.

Cliquez sur le bouton Add Observersations, créez un compte et enregistrez vos observations sans oublier de notifier quelle stratégie vous avez observé.

bio-inspirationSur le site on peut lire (traduit de l’anglais):

La plateforme appelée Bioblitz est unique en ce qu’elle met au défi de regarder la nature à travers la lentille de la fonction, de la stratégie: Que fait cette espèce ? S’attache-t-elle temporairement ou définitivement à une feuille, à de la roche, à vos vêtements ? Se déplace-t-elle dans l’air, dans l’eau, sur terre, dans la boue ? Affiche-t-elle ou modifie-t-elle sa couleur pour attirer des partenaires, pour se camoufler, ou lancer des avertissements aux prédateurs ? Génère-t-elle ou  transforme-t-elle de l’énergie grâce à la photosynthèse, la bioluminescence? Se protège-t-elle contre les prédateurs, la météo, les forces structurelles, d’autres facteurs environnementaux ?

Qu’allez-vous découvrir Ajoutez les fonctions que vous observez qui serviront à inspirer des innovations durables par le biomimétisme. Les meilleures photos seront affichées sur la page Facebook de AskNature. Ensemble, nous pouvons faire de grandes découvertes et innovations en observant le génie de la nature.

Le développement du biomimétisme passe par le développement de ces bases de données qui permettent à l’ingénieur, à l’architecte, au designer et à toute personne qui veut s’inspirer de la nature pour innover, de résoudre un problème technique ou organisationnel. Ces bases font le pont entre le monde du vivant et le monde de la technique humaine. Aidons à enrichir ces bases.

Les liens vers les applications pour tablettes ou smartphones :

AppleStorr GooglePlay


Laisser un commentaire